fbpx

Post fêtes, post maladies, post opérations, jeûnes occasionnels, ce bouillon est un « hydromel » sans sucres

Ingrédients

  • 2 kg de cuisses et d’ailes de poulet avec la peau, ou carcasses de poulet et autres volailles
  • 2 gros oignons dont 1 piqué avec 3 clous de girofle
  • 250gr de carottes,
  • 250gr de navets,
  • 250gr de poireaux
  • 1 gros bouquet garni (persil, céleri, 2 feuilles de laurier)
  • 8l d’eau
  • 1 cuillère à café de poivre en grains

Méthode de préparation

  • Verser 4 l d’eau dans un faitout, porter à ébullition
  • Y ajouter le poulet. Le retirer dès que la chair change de couleur (environ 1 à 2 minutes plus tard)
  • Jeter l’eau, rincer le faitout, le remplir avec 4l d’eau froide non salée et faire chauffer à feu moyen
  • Oter la peau du poulet, les plonger dans l’eau avec les légumes et le bouquet garni
  • Porter à ébullition, puis réduire la chaleur.
  • A l’aide d’une écumoire, retirez la graisse et l’écume du bouillon à la fin de la cuisson.
  • Laissez-le ensuite refroidir. La graisse remontera à la surface, durcira sous l’effet du froid (si mis au frigo le temps qu’il refroidisse), et vous pourrez alors la retirer (étant composée essentiellement d’acides gras saturés, vous ne perdrez rien à ne pas manger cette graisse, au contraire).

Vous vous apercevrez peut-être alors que votre bouillon a gélifié.

Si c’est le cas, bonne nouvelle : cela veut dire que les os que vous avez fait cuire étaient riches en collagène.

Le collagène fortifie les os, les disques de votre colonne vertébrale, votre peau, vos ligaments, vos tendons et surtout, surtout… le cartilage de vos os.

Le collagène est la matière première de votre cartilage. Si vous en manquez dans votre alimentation, vous risquez de souffrir de problèmes d’arthrose (ce qui est le cas des deux tiers des personnes âgées en France).

Lorsque vous réchaufferez votre bouillon, il redeviendra liquide.

Au cours de la cuisson, les précieux minéraux des os passent dans l’eau : calcium, magnésium et phosphore sont bons pour votre squelette bien sûr, mais aussi indispensables pour votre cœur et pour la santé de vos muscles.

Si vous avez les ongles mous et cassants, vous vous apercevrez que boire du bouillon rendra vos ongles plus durs. Ils pousseront également plus vite.

ASTUCE : Lorsque vous préparez votre bouillon, ajouter deux cuillères à café de vinaigre de cidre aura comme effet une augmentation du transfert des minéraux des os vers l’eau de cuisson.

Le bouillon contient de la moelle rouge, qui est riche en cellules myéloïdes précurseurs des globules rouges qui transportent l’oxygène vers vos organes.

Il contient aussi des cellules lymphoïdes précurseurs des globules blancs et des plaquettes sanguines. Les globules blancs combattent les microbes et les plaquettes permettent à votre sang de coaguler quand c’est nécessaire.

S’il vous reste encore des réticences à cuisiner une soupe aussi préhistorique, vous serez peut-être intéressé de savoir que le bouillon de carcasse de poule apporte à votre corps deux acides aminés importants, la glycine et la proline. La glycine est nécessaire pour aider votre corps à fabriquer un antioxydant très puissant, le glutathion, qui neutralise les poisons. La proline, de son côté, a fait l’objet de recherches approfondies et aide à maintenir votre cœur en bonne santé en empêchant les « lipoprotéines a » de coller le long de vos artères et de provoquer la formation d’une plaque d’athérosclérose, facteur d’infarctus.

Le bouillon enfin, est excellent pour atténuer les inflammations du système digestif : syndrôme du colon irritable, maladie cœliaque, maladie de Crohn,et autres pathologies digestives.

L’effet détoxifiant est particulièrement intéressant les lendemains de fête, et ce d’autant plus que vous aurez peut-être une carcasse de dinde ou de chapon, dont vous ne saurez justement pas quoi faire…

Bon appétit !

Event Information
Event Information